Le plein emploi fait partie de l’Histoire ou sera une légende qu’on racontera aux enfants. 2/3

Déclaration de monsieur Pompidou sur l’ouverture à la concurrence du marché français.

Le rêve de la conquête territoriale par les armes qui avait prévalu jusque là cédait la place à celui, plus soft en apparence, de la conquête territoriale (et de marchés) par l’Economie. L’impact concernait le monde réel et plus tard le monde virtuel. Ce dernier allait accentuer la mondialisation. Il ne me semble pas idiot d’affirmer que cette ouverture du monde sous la pression économique a ensuite permis le développement du réseau internet. Hasard et nécessité ? il semble que ce soit ce qu’on appelle le progrès : un ensemble de conjonctures, d’opportunités, d’initiatives qui permettent des effets de cliquet.

Cependant n’est-ce pas qu’une version édulcorée de la guerre ?

L’investisseur entrepreneur entre dans un pays sans violence. Il n’est pas un ennemi a priori. Il exploite les richesses locales sans prendre le pouvoir (régalien) politique et il part quand la ressource est épuisée ou le profit devenu inintéressant. Il ne respecte pas sur ces territoires un droit du travail, par ailleurs souvent inexistant, comme les pays développés respectent un droit humanitaire de la guerre. Il m’apparaît comme un ennemi a posteriori, qualité que les dirigeants en place n’ont pas la lucidité, ni la volonté de lui attribuer. Ils y ont peut-être trouvé leur propre intérêt dans un premier temps.

On a remplacé le soldat très bon marché, le citoyen soldat, par le salarié pauvre, le citoyen consommateur. Les plus riches et les plus éduqués essayaient de se soustraire au service militaire. En France, ils ont tiré parti de leur statut de consommateur mais la question de leur citoyenneté a été rapidement remise en question. Finalement, ces derniers ne font que profiter d’un choix possible qui leur est offert et dont ils ont les moyens. Cette liberté leur est donné par l’argent, argent qu’ils essaient de faire fructifier en quittant le pays.

Pour en revenir au service militaire, certes les conscrits ne pouvaient pas intervenir en dehors de nos frontières sauf s’ils étaient volontaires. On a fini par abandonner la conscription. Les chefs d’entreprise ont créé leurs légions étrangères en s’implantant à l’étranger, au « profit » du citoyen consommateur français qui, par la même occasion, voyait son travail en partie disparaître ou devoir changer. JSCOB…?

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe