Un code de procédure pénale, une justice, deux traitements.

Je travaillais en province. Je dirigeais un établissement dans lequel il y avait de nombreux jeunes. Un jour, on en prend un qui détenait un petit sachet de canabis. Ca part chez le procureur et le jeune est condamné par le juge.

Je rencontre un camarade qui a un poste équivalent à Paris. Il me dit que lorsqu’il prend un jeune pour autre chose qu’au moins plusieurs grammes de cocaïne ou d’héroïne, le procureur laisse tomber.

Si le niveau général de gravité de la délinquance augmente, la justice ne s’implique plus réellement que dans les cas graves. Cette situation contribue à l’augmentation du désordre dans notre pays et à la création de zones de non droit.

Ou alors il doit y avoir trop de juges en province. JSCOB… ?

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe