Quand on mêle politique et science.

https://www.youtube.com/watch?v=AAGI_H6nGro « L’autisme autrement », défense de thèse (1/4) Thèse de Julie Dachez

Je lis et relis cette phrase en conclusion, qui tombe comme un cheveu sur la soupe : « le néo-libéralisme : un système pathologique et pathogène. »

C’est un discours (politique) militant, renforcé par la citation qui suit et qui n’a pas sa place dans une thèse scientifique, en particulier en guise de conclusion.

Ou alors j’aurais aimé avoir la définition d’une « société malade » et savoir en quoi l’ensemble des personnes avec autisme associées à toutes les autres personnes pour constituer la société serait malade ?

Cette étudiante, est-elle vraiment en train de lutter contre la pathologisation de l’autisme en déclarant que toute la société est malade ? que quelqu’un m’explique, au secours ! Si la société est malade, il n’y a rien que cette thèse puisse apporter en guise de solution.

Que je sache le néolibéralisme est apparu à partir du milieu des années 70. Avant le néolibéralisme, on mettait les autistes en hôpital, hôpital psychiatrique pour les cas lourds, si j’ai bien retenu ce qui a pu être écrit ailleurs sur la douance et l’autisme.

Cette thésarde, elle-même autiste asperger, a cédé à la solution de facilité ? A t elle manqué de courage ou de lucidité ? Elle aurait mieux fait d’y aller à fond et dire que c’est la connerie humaine (le niveau général / moyen des individus qui composent notre société) et donc son ignorance qui place les autistes dans cette situation. Cela relève plus de la Nature / du Darwinisme ou de je ne sais quel truc du même domaine que celui d’un système économique.

Par ailleurs, l’éducation n’est pas l’alchimie. L’éducation est à la nature humaine ce que le vernis est à l’ébénisterie (de mauvaise qualité ?).

La fin du néolibéralisme, qui devrait se produire, ne changera pas grand chose à cette marginalisation.

Je crois peu en ces thèses qui traitent de problèmes spécifiques entre personnes dans quelque domaine que ce soit : politique, littérature, art, géopolitique, communication, connaissance des institutions,… où la solution consiste à dire qu’en éduquant les gens, si possible dès leur plus jeune âge, la situation serait améliorée. On ne peut pas empiler impunément les matières et si l’effort n’est pas poursuivi dans la durée, ce qui n’aura été qu’une sensibilisation aura vite disparu des têtes.

Je pense par exemple à lutte contre la discrimination de tout type et surtout vis à vis des minorités.

Ainsi il y a quelques années, il y a eu un reportage remarquable sur les SDF. Dans la foulée on a pu observer une amélioration des gestes de solidarité envers eux puis ça s’est rapidement délité.
Le niveau de conscience général de la population s’élève très difficilement, me semble t il, sauf avec le soutien de l’environnement matériel qui évolue, accompagne et provoque l’adaptation. Il faut que les choses à apprendre ou à faire soient simples (poubelles jaunes, vertes et grises). Quand on voit qu’un enseignant en petite classe a de grandes difficultés à détecter une dyslexie. Peut on lui demander de savoir gérer un trouble autistique (sans parler de toutes les autres différences et à condition d’avoir mis un nom dessus) ? question triviale : va t on le payer plus ? peut on encore plus demander à des personnes non concernées, en dehors de professionnels, de faire cet effort ?

Bref, autant j’ai trouvé les diapos précédentes intéressantes, autant la conclusion, qui est peut-être meilleure sur le papier, m’a laissé une impression de malentendu. JSCOB… ?

Une Réponse à “Quand on mêle politique et science.”

  1. Musy dit :

    Cette réflexion m’interpelle, car Mr Macron est reconnu par certains parents d’autistes comme tel. Un autiste bien accompagné dans son parcours de vie social et professionnel peut pour certain semer le doute….si on ne sait pas, ne se voit pas….j’accompagne moi même des autistes et je suis stupéfaite…. , car cognitivement beaucoup de faculté, mais particulièrement les enfants autistes de famille bien assise dans la société…. avec un niveau intellectuel au dessus de la moyenne…+++ idem pour les trisomiques… Grandes différences par rapport au milieu social.

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe