Avancer n’est pas évoluer.

Avancer dans la vie, individuellement mais surtout collectivement, n’implique pas de pouvoir revenir en arrière. « L’humanité constituée en société », l’Humanité, avance. Elle n’évolue pas. L’espèce humaine évolue, elle n’avance pas.

Il serait intéressant de savoir si l’évolution de notre espèce est impactée par les avancées de notre organisation humaine. J’imagine que tel est le cas. Nous créons peu à peu notre propre immanence… (comme Dieu ?).

L’Humanité crée, agrège, structure et se structure, modifie et se modifie, organise et s’organise, adapte et s’adapte, détruit, construit, agit et réagit… Le résultat de son action est artificiel mais les conséquences sont réelles pour elle et pour son environnement, entraînant par la même occasion les autres espèces, animales et végétales.

Par son comportement, l’Humanité s’est faite dépositaire de la Vie sur Terre. Elle a pris une responsabilité, une autre notion purement humaine, artificielle. Elle est en mesure de modifier le cours naturel des choses. Elle ne s’en prive pas, sans modération, tout en cherchant de plus en plus à s’y soustraire, je parle des nouveaux prédateurs qui se positionnent au sommet de la pyramide de l’Humanité. Ces prédateurs, qui sont en même temps des parasites, sont incapables de nous faire rebrousser chemin. La planète sera bientôt consommée de manière irréversible. Les prédateurs leaders hier agissaient dans l’intérêt commun. Ceux d’aujourd’hui s’activent pour des intérêts particuliers.

L’Humanité continue à exploiter la planète tout en provoquant la disparition de la plupart des autres espèces. Elle l’a fait dès la migration de l’homo sapiens, en prédateur qui se hisse peu à peu au sommet de la pyramide alimentaire. Elle accélère le processus avec les révolutions scientifique puis numérique.

On parle du dérèglement climatique et on s’attèle à son traitement avec l’anticipation et la volonté que l’on sait. Quand parlera-t-on de la disparition de la vie pour les mêmes raisons ?

L’ultralibéralisme, associé à la Science, est dans la fuite en avant. Seuls les nouveaux prédateurs pourraient s’en sortir mais pour rejoindre une prison pire que leur « prison actuelle ». JSCOB…?

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe