La libéralisation de l’exploitation de la ressource humaine mondiale.

fichier pdf ONU Pacte mondial

Le chaos s’installe. L’Etat français déploie avec frénésie une politique fiscale aussi dévastatrice que les pratiques de la finance internationale. Tous ces puissants essaient de se gaver, désormais sans barguigner et sans vergogne, comme si leur survie en dépendait.

L’ONU alimente à son tour de processus ultralibéral en envisageant le partage de la ressource humaine, en l’occurrence plutôt bon marché. Les pays pauvres ne se développent pas assez vite alors autant transférer une partie de leur population afin de permettre de limiter la délocalisation des entreprises des pays « riches » : si tu ne peux pas aller à la montagne,…

ONU : le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières Marrakech (Maroc), 10 et 11 décembre 2018.

Ou comment faire prendre des vessies pour des lanternes ?

« Les migrations ont toujours fait partie de l’expérience humaine depuis les débuts de l’Histoire, et nous reconnaissons qu’à l’heure de la mondialisation, elles sont facteurs de prospérité, d’innovation et de développement durable et qu’une meilleure gouvernance peut permettre d’optimiser ces effets positifs. »

Pour ceusse qui ne sentent pas le loup, il suffit de se rappeler que le recours à une formule du genre « ça a toujours été ainsi » montre qu’on n’est pas du tout dans une logique de (vrai) changement. Or, toujours pour ceusse qui décodent le mouvement des gilets jaunes comme un mouvement annonçant la fin du système ultralibéral, ce texte de l’ONU ne fait qu’aller plus loin dans la logique ultralibérale qui, à coup sûr, n’est pas une solution durable.

L’ONU utilise le vocabulaire d’un grand patron. JSCOB…?

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe