Désoeuvrement

Jusque dans les années 80, un salaire suffisait pour faire vivre le foyer. Les célibataires étaient des nantis. A partir des années 90, les épouses se sont mises à travailler (en dehors de la maison : j’entends déjà les critiques formatées de mes rares lecteurs). Etait-ce pour gagner leur indépendance ? Ou était-ce tout simplement pour que le foyer puisse profiter de l’augmentation du niveau de vie ? Ou encore était-ce pour que le foyer échappe à la pauvreté ? Ou encore était-ce parce que « mère au foyer » n’est pas un travail reconnu ? Pour moi, de nombreuses femmes ont cherché un emploi non pas pour gagner leur indépendance mais parce que le salaire du mari ne suffisait plus pour assurer le train de vie du foyer. La femme qui gagne sa vie ne serait ni rassurant ni un signe de progrès social dans le contexte économique.

Y avait-il des emplois qui se sont créés pour les femmes ? Il est évident que la réponse est non puisque, si le nombre d’emplois dans cette période avait augmenté, les chiffres le diraient et, d’autre part, l’égalité hommes-femmes veut que les deux sexes soient interchangeables dans les emplois (je suis ironique ou pas ?). Donc, ces femmes qui étaient « au foyer » auraient pris la place d’hommes ? Elles auraient ainsi contribuer au chômage de maris ? Rien (personne ?) ne m’autorise à le dire en dépit de mon envie forte.

Aujourd’hui, on parle de « travailleurs pauvres ». On peut travailler et être dans la rue. Par ailleurs, il me semble que la reconnaissance liée au travail soit un écran de fumée. Je dirais qu’en gros, il y a une (grosse) tranche de la population qui survit, en travaillant ou pas, le travail étant en partie remis en cause par l’automatisation et la robotisation, sans parler de l’introduction de l’intelligence artificielle.

Dans cette tranche de la population, que l’on travaille ou pas, à condition de bénéficier des aides de l’Etat et des associations, on se retrouve en situation de survie. Les enfants sont sacrifiés. Ils ne sortiront pas de leur milieu.

Interprétation simpliste ? Entre le début des 70s et les années 2010, la population française a augmenté de plus de 10 millions d’habitants avec un taux de natalité qui permettait juste de renouveler la population. Certes la population a vieillie. Il me semble que l’immigration importante, choisie ou illégale, a contribué à alimenter, avec une population motivée, des emplois majoritairement mal payés. Ils ont contribué à l’appauvrissement de ceux qui étaient là avant eux. A votre vitriol. JSCOB…?

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe