Réalité et vérité, pourquoi et comment ?

Non, ce matin (23 mai 2018), j’écoutais le président du MEDEF : « je dis la vérité ». Je me suis dit, dans un monde qui fonctionne tel qu’il le conçoit, il a raison. Ceux d’en face le conçoivent différemment, dans un cadre différent ou intégrant par exemple l’intérêt des salariés et, « hop », la vérité n’en est plus une.

C’est semblable à la logique du pourquoi et du comment. Le comment est la déclinaison au niveau N-1 du pourquoi mais devient le pourquoi de ceux qui évoluent au niveau N-1. Ils doivent le décliner en comment à leur tour pour eux-mêmes ou pour le niveau N-2. La réalité serait le niveau N et la vérité au mieux le niveau N-1.

Il est un niveau où le pourquoi et le comment sont équivalents. C’est le plus petit niveau auquel « réalité » et « vérité » équivalent.

Les animaux vivent la réalité pas une vérité. Ils ne se posent pas la question du pourquoi ?

C’est toujours une histoire de but, de chemin à suivre et de moyen de transport. Selon le « niveau », quand on raisonne dans une organisation où chaîne hiérarchique, et/ou fonctionnelle, et chaîne de performance, elles devraient être superposées. On confond souvent les trois.

PS : J’adore ce comic strip en trois dessins où on voit un type qui dit à un autre : je veux que vous m’écriviez un plan. L’autre répond : j’écrirai un plan quand vous m’aurez dit quelle est votre stratégie. Le premier (ne se dégonfle pas) lui répond : ma stratégie est que vous écriviez un plan. Cette planche est puissante et caricature parfaitement une grande partie du malaise qu’on rencontre dans les organisations. JSCOB…?

Laisser un commentaire

Lespapisflingueurs |
Ecomonde |
Une Porte Vers L'Autre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le savoir Africain
| Votre biographie par VOM
| Souslarobe